Source : Commission européenne.

Les équipements de levage sont souvent qualifiés de “Lo-Lo” en raison de l’acronyme anglais Lift-on Lift-off (poser / soulever ou chargement vertical). En matière de manutention verticale, et notamment sur les ports, il faut distinguer le “bord à quai”, “l’arrière quai” et les moyens mis en place pour assurer la liaison entre les deux. Les outillages et systèmes mis en place sont nombreux, mais on peut distinguer les principales tendances dans les terminaux maritimes et les terminaux ferroviaires et fluviaux traitant des conteneurs maritimes et des caisses mobiles. Le domaine du vrac et en général des marchandises non conteneurisées a recours à d’autres outils de manutention.

Source photo : Grand Port Maritime du Havre (GPMH).

Bord à quai.

Les portiques (“Ship to Shore Gantry Crane” ou STS) sont utilisés pour le bord à quai, c’est-à-dire pour transborder le fret du navire au quai et inversement. Ils sont de tailles et de performances variées.

Portiques utilisés pour le bord à quai. La “flèche” du portique situé au premier plan est relevée pour permettre le passage de la passerelle du navire.

Il existe également des grues mobiles portuaires utilisées bord à quai pour charger et décharger des navires océaniques, des feeders et des barges. Les grues peuvent se déplacer le long du quai et reposent pendant les manutentions sur des patins de calage pour assurer leur assise et leur stabilité. Les grues mobiles portuaires travaillent aussi bien au conteneur qu’en conventionnel (vrac, colis lourds, marchandises diverses) – il suffit de changer l’outil de préhension. La grue mobile portuaire présente une alternative au portique grâce à un coût bien moindre pour une productivité comparable.

Source : Photothèque Delmas.